1er janvier 2021, les angles mort devront être signalés sur les véhicules de plus de 3,5 t

“Les accidents les plus graves à vélo sont ceux qui se produisent avec des poids lourds précisément lorsque le cycliste se situe dans l’angle mort du véhicule”, déclarait il y a juste un an Matthieu Orphelin, (ex-LREM), député du Maine-et-Loire, lors du dépôt d’une proposition de loi pour imposer un autocollant sur les camions afin de prévenir les personnes circulant à vélo, scooters, moto, trottinettes et les piétons.

Un décret a été publié pour rendre obligatoire ces dispositions dès le 1er janvier. Les véhicules de plus de 3,5 tonnes (bus, camions et autocars) devront apposer une signalisation matérialisant la position des angles morts.

Le décret exclut de son champ d’application les véhicules agricoles, forestiers, les engins de service hivernal et les véhicules d’intervention des services gestionnaires des autoroutes ou routes à deux chaussées.

Ces autocollants matérialiseront les zones que le chauffeur ne peut voir depuis sa cabine. Ils devront être apposés sur les endroits hors de champ des rétroviseurs, à l’avant, derrière et sur les côtés. Le non-respect de cette obligation est sanctionné par une contravention de quatrième classe.

“Les voitures ou véhicules lourds ne s’attendent pas à voir surgir les deux-roues à un carrefour, entre les files ou dans un virage”, explique la Sécurité Routière dans un communiqué en ajoutant que “de très nombreux usagers ne sont pas conscients de l’impossibilité pour le conducteur de poids-lourds de percevoir leur présence sur chaque côté”.

Ces situation provoque des accidents parfois mortels. En 2019, sur 42 cyclistes morts sur la route à Paris, 24 ont perdu la vie une collision avec un poids lourd, selon les bases de données annuelles des accidents corporels de la circulation routière.

“Dans la quasi-totalité des cas, les cyclistes sont victimes d’un poids lourd tournant à droite à un carrefour”, précisait l’an dernier Libération lors d’une enquête sur ces drames.

Si la loi n’impose que des panneaux d’avertissements, des dispositifs permettent aux chauffeurs de poids lourds à détecter une présence dans les angles morts. En plus de rétroviseurs avec des miroirs élargissant le champ de vision, des systèmes numériques sont d’une véritables efficacité. Sur leur modèles récents, les constructeurs équipent les camions de caméras étanches et dotées de lentilles chauffées pour éviter le givre et la buée.

Source : BFM

    Leave Your Comment