Mutuelles santé, les changements en 2020

La mise en place de la réforme « 100 % santé » permet à tous les Français de bénéficier d’une sélection de soins ou d’équipements sans aucun reste à charge. Mais elle entraîne aussi des évolutions concernant les garanties, les tarifs ou encore les habitudes de chaque assuré.

C’est le grand chamboule-tout dans le secteur de la santé avec l’arrivée du « 100% santé », qui permet aux patients de bénéficier dans les domaines des prothèses auditives, de l’optique et des soins dentaires, de prestations totalement remboursées, sans reste à charge.

Une réforme qui s’est fait sentir sur la facture des complémentaires santé. L’association de consommateurs UFC-Que choisir avait pointé récemment les augmentations des tarifs des mutuelles, avec en moyenne 5% de plus en 2020, après une augmentation de 4% en 2019.PUBLICITÉ

Mais, selon le journal Le Monde, ce n’est pas le seul effet de l’introduction du « 100% santé ». Certaines mutuelles ont révisé les garanties incluses dans les contrats de complémentaire santé à la baisse pour limiter la hausse des cotisations.

Manque de confiance

La réforme a aussi eu des effets sur les réseaux de soins comme Santéclair ou Sévéane, alliance des mutuelles et des assureurs, qui ont dû revoir leurs offres d’optiques et dentaires puisqu’ils proposaient des solutions avec peu ou pas de reste à charge. Désormais, ils tentent une montée en gamme, avec des prestations améliorées.

« Nous négocions les prix et la qualité pour nos adhérents qui sont prêts à s’équiper de lunettes ou de prothèses dentaires à des tarifs libres », indique au journal Jean-François Tripodi, le directeur général de Carte blanche partenaires. De plus, ces réseaux renforcent d’autres services comme la médecine douce ou la diététique, des consultations qui sont souvent très peu remboursées.

Quoi qu’il en soit, les Français, quand ils connaissent le « 100% santé » restent sceptiques : ils sont 28% à déclarer qu’ils n’ont pas confiance en la qualité des équipements proposés, selon un sondage d’Assurland. Pourtant, l’UFC-Que choisir relevait que, pour les audioprothèses, l’offre « 100% santé » était plutôt de qualité.

Source : mieuxvivre-votreargent.fr