Salaires dans l’assurance : un ralentissement des augmentations en 2021

2021 est une année qui s’annonce compliquée pour l’économie française. Il semblerait que le secteur de l’assurance se prépare à une année tendue; qui devrait peser directement sur les hausses de la rémunération des salariés.

La dernière enquête Salary Budget Planning conduite auprès de plus de 450 entreprises françaises; par le courtier Willis Towers Watson révèle. Qu’en dépit de la crise; les entreprises prévoient de maintenir une revalorisation médiane des rémunérations en 2021 de 2% et ce, tous secteurs confondus.

Selon l’étude, le secteur de l’assurance français prévoit une augmentation médiane de 1,9% en 2021, contre 2,1% en 2020. Les entreprises du secteur de l’assurance seraient 8% à prévoir de geler les salaires en 2021 contre 7% en 2020.

Un marché contrA-cyclique ? 

Après une année difficile pour les entreprises et pour les salariés; (confinement, problèmes de sécurité des salariés, travail à domicile, risques psycho-sociaux et baisse des revenus, …); les assureurs s’attachent à surveiller leur finance. En effet le marché contra-cyclique de l’assurance risque de subir; les effets de la crise économique induite par la pandémie en 2021 et 2022. Les DRH français de l’assurance envisagent donc l’avenir en 2021 avec prudence; ce qui se traduit par des budgets d’augmentations salariales légèrement inférieurs à ceux constatés en 2020.

Prioriser le mérite

« Bien que les budgets prévisionnels pour 2021 soient plus importants que ceux attribués en 2020; nous nous attendons également à ce que de nombreuses entreprises distribuent les augmentations salariales en fonction des catégories de salariés. Augmentations significatives à leurs meilleurs talents, priorisation des titulaires, ayant des compétences rares. Notamment dans le domaine du digital; et ceux ayant des emplois susceptibles de contribuer le plus à la réussite; ou à la survie de l’entreprise en 2021 »; observe Khalil Ait-Mouloud, responsable de l’activité enquêtes de rémunération au sein de Gras Savoye Willis Towers Watson.

Point positif, l’enquête de WTW révèle que les prévisions d’augmentation des primes au mérite; sont en hausse à 2,3% contre 2% en 2020.  « La crise COVID-19 et ses bouleversements sur les entreprises; et sur les salariés marque désormais la fin des augmentations générales; du saupoudrage des budgets d’augmentations et le début de l’ère des augmentations individualisées et de la différenciation », conclut Khalil Ait-Mouloud.

Source : argusdelassurance.com/les-assureurs/

    Leave Your Comment