La néo assurance Luko passe la barre des 100 000 assurés et lève 50 millions d’euros

Il n’aura fallu que 2 ans à Luko pour s’imposer comme leader de l’assurance nouvelle génération en France.

La néo-assurance habitation revendique en effet plus de 100 000 assurés. Tout juste 2 ans après son lancement, et ne compte pas s’arrêter là.

Un modèle éthique pour réinventer l’assurance

Lancée en 2018 par Raphaël Vullierme et Benoît Bourdel, la pépite française; qui entend révolutionner l’industrie de l’assurance est partie d’un constat très simple. Il y a un manque flagrant de confiance entre les assurés et leur assureur. Afin de recréer de la confiance et avoir de l’impact positif. Les deux cofondateurs ont mis en place un système éthique inédit en Europe; le Giveback.

Le principe est simple : 30 % des primes sont prélevées pour financer le fonctionnement de l’entreprise. La gestion des sinistres et la R&D. 70 % des primes sont placées dans un pot commun dédié au remboursement des sinistres. Et s’il reste de l’argent à la fin de l’année, il est reversé aux associations choisies par les assurés. La compagnie entend ainsi se prémunir des conflits d’intérêts. Raphaël Vullierme, CEO et cofondateur; “Nous n’avons aucun intérêt à mal indemniser nos assurés car l’argent ne va pas dans notre poche à la fin. Ce système permet de réaligner les intérêts de tout le monde”.

Un modèle résolument éthique qui a trouvé écho chez les consommateurs. En novembre 2019, l’assurance couvrait 20 000 personnes. Un an plus tard, le nombre de personnes assurées a doublé, passant à plus de 100 000.

Changer de paradigme : de la réaction à la prévention des sinistres

Si le modèle a convaincu, l’assurance va au-delà de cet aspect éthique et a d’autres arguments à faire valoir. Et notamment son ambition principale : prévenir les sinistres. Benoît Bourdel, CTO et cofondateur : “Nous ne restons pas les bras croisés à attendre que vous ayez un sinistre. Nous développons des technologies de protection et des services inédits afin de prévenir les pépins; qui pourraient arriver à votre logement”.

Concrètement, l’assurance travaille à la conception de capteurs connectés qui permettront d’empêcher; les incendies, les cambriolages et les dégâts des eaux. En novembre, elle a également annoncé la création du premier service de téléconsultation du domicile; sur le modèle de la téléconsultation médicale. Les assurés peuvent réaliser une consultation entièrement gratuite avec un expert du bâtiment Luko; qui réalise un check-up de votre logement pour anticiper les pépins qui pourraient survenir. Et vous apporter des conseils bricolage sur l’entretien de votre domicile ou vos projets d’aménagement. C’est peu dire que le succès a été au rendez-vous. Avec plus de 1000 consultations enregistrées dans les 15 jours qui ont suivi son lancement. Une offre complète de services qui a de quoi séduire.

Une levée de fonds de 50 millions d’euros pour poursuivre sa croissance en Europe

Alors que des concurrents font leur entrée sur le marché, Luko ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La scale-up a annoncé début décembre une levée de fonds de 50 millions d’euros; afin de continuer à améliorer l’expérience proposée à ses clients; étoffer son offre de services pour la maison, développer son réseau d’artisans et s’ouvrir dans un autre pays européen.

Raphaël Vullierme : “Cette levée de fonds va nous permettre de réaliser très concrètement notre vision; rendre les foyers européens plus sûrs et plus sains. Les nouveaux produits et services que nous comptons lancer ont vocation; à permettre à nos assurés d’avoir l’esprit plus tranquille et de se sentir encore mieux chez eux. Aujourd’hui plus que jamais, les gens ont pris conscience de l’importance du bien-être à la maison”. Un produit qui répond à un besoin criant de transparence; un modèle éthique à cœur et une offre de services pensée par et pour les consommateurs. La néo-assurance semble bien partie pour poursuivre sa croissance exponentielle.

Source : lepoint.fr/stories/

    Leave Your Comment