Résilier ou Suspendre temporairement son assurance auto pendant le confinement ?

Même s’il ne circule pas, votre véhicule peut subir de nombreux dégâts qui peuvent s’avérer coûteux sans assurance.

Peut-on suspendre son assurance (moto/voiture) pendant le confinement? ».

Non, car c’est illégal, rappelle la Fédération française de l’assurance (FFA). « Le véhicule doit rester assuré, même s’il est à l’arrêt : au-delà de l’obligation légale, il y a un risque de voir la responsabilité civile du propriétaire du véhicule garé engagée », développe Alexis Merkling, sous-directeur assurance de biens et responsabilités à la FFA.

Votre assurance peut s’avérer utile « en cas d’incendie du véhicule, si cet incendie se propage à des véhicules garés à côté de lui, voire si cet incendie se propage à l’immeuble dans lequel le véhicule est garé », indique-t-il, ou « en cas d’implication du véhicule garé dans un accident dans lequel il y aurait un dommage corporel ».

« Un seul trajet suffit pour subir un accident »

« Les enjeux financiers peuvent être conséquents pour le propriétaire du véhicule, qui devra payer sur ses propres deniers tous les dommages, ou rembourser le Fonds de garanties des assurances obligatoires de dommages (FGAO) de tous les fonds avancés par celui-ci, majorés de 10 % », ajoute Alexis Merkling.

À défaut de suspendre son assurance, peut-on au moins revoir ses garanties à la baisse le temps que le véhicule reste au garage ? Le spécialiste estime que non. « Le véhicule continue à être exposé à des risques extérieurs au véhicule (vol, dégradation, catastrophes naturelles, même s’il est garé dans un garage) », argue-t-il.

Et, « si jamais on est amené à utiliser le véhicule, un seul trajet suffit pour subir un accident », assure-t-il. Selon lui, il existe aussi un risque de ne pas penser à « réajuster ses garanties lorsque l’on réutilisera le véhicule normalement ». C’est donc au client de juger si la démarche vaut l’intérêt.

Certaines réductions ou remises sont en revanche prévues par certains assureurs. C’est le cas de la Maif, qui propose de reverser 30 euros à chacun de ses assurés face à la baisse du nombre d’accidents due au confinement, selon UFC Que Choisir. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rapprocher directement de votre compagnie d’assurances.

Source : leparisien.fr/economie/votre-argent/