c’est le moment de renegocier votre emprunt immobilier

La tendance des prix immobilier ainsi que les taux de crédit sont à la baisse, ll est possible de renégocier à la baisse son prêt immobilier auprès de sa banque ou de son organisme de crédit. Les taux n’ont jamais été aussi bas. Dans cette démarche, il n’y a rien à perdre mais tout à gagner.

« Le bon crédit, près de chez vous. » « La banque d’un prêt qui change. » Ces deux campagnes publicitaires n’existent pas. Pour deux raisons. D’une part, parce qu’elles sont un peu le fruit de notre imagination puisque ce sont des plagiats. D’autre part, parce les banques et autres organismes de crédit n’ont guère intérêt à voir une file d’attente de leur clientèle se former devant leurs agences afin de renégocier les prêts immobiliers. Or, cette démarche est possible. Actuellement, c’est le moment ou jamais, car, selon l’ensemble de la profession, les taux des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas.

Certains tentent de renégocier une seconde fois leur prêt déjà revu à la baisse

Raison pour laquelle moult propriétaires entament ces démarches pour renégocier leurs emprunts. Certains même n’hésitant pas à vouloir re-renégocier, comme ce couple de trentenaires bagnolais. « En 2008, nous avons emprunté pour l’achat de notre bien immobilier. Le taux était à 5,35 %. Deux ans plus tard, nous avons renégocié notre emprunt puisque nous avions entendu parler de cette possibilité. Notre taux est alors descendu à 4,25 %. En conséquence, nous avons gagné près de 60 000 € sur 23 ans, et notre mensualité de remboursement a baissé d’environ 200 €. Dernièrement, nous nous sommes à nouveau rapprochés de notre organisme pour entamer une nouvelle renégociation. Mais nous ne pouvions obtenir mieux », explique Françoise qui conseille néanmoins d’être vigilant lors de cette démarche.

Des taux attractifs mais des options et des conditions moins avantageuses

Ainsi, « à la période de notre renégociation de prêt, plusieurs banques étaient prêtes à racheter notre crédit. Et si leurs taux s’avéraient attractifs, en revanche, leurs options et leurs conditions l’étaient moins. »

Les taux varient d’un mois à l’autre et d’une banque à l’autre
La majorité des intérêts est versée les premières années.

Quant à savoir à quel moment entreprendre les démarches, plusieurs conditions doivent être remplies. La durée restante du prêt encore en cours doit être supérieure à celle écoulée.

Les crédits éligibles doivent avoir une durée assez longue. En effet, la majorité des intérêts est versée durant les premières années. De plus, le différentiel entre le taux pratiqué et le nouveau doit être d’au moins d’un point.